Bien choisir ses Switches PoE

Dans cet article, nous verrons qu’il est essentiel de fournir aux switches PoE une alimentation continue aux services de communications pour s’aligner sur ceux des PSTN traditionnels.

Lors du passage d’un système téléphonique traditionnel à un serveur UC moderne, de nombreux éléments sont considérés comme acquis par l’acheteur. C’est le cas, par exemple, du fait que le système doit également fonctionner en cas de situation d’urgence, comme une panne de courant.

Les téléphones analogiques domestiques connectés directement à un commutateur local fonctionnent généralement en cas de panne de courant, car le commutateur local utilise un système UPS. Les PBX traditionnels fonctionnaient de la même manière, incorporant une batterie ou s’appuyant sur un système UPS distinct.

Par conséquent, notre solution UC doit offrir la même fiabilité en prenant en charge l’alimentation de tous les dispositifs suivants via un ou plusieurs systèmes UPS :

  • Switches PoE
    • Téléphones VoIP
    • Passerelles multimédias
      • Téléphones analogiques
      • Connectivité PSTN
    • Stations de base DECT
    • Points d’accès WiFi
      • Ordinateurs
      • Téléphones WiFi VoIP
  • Serveur UC
  • Routeurs / pare-feu fournissant la liaison montante du réseau vocal

Pour nous permettre d’étendre correctement le système UPS, des informations supplémentaires sur le PoE sont nécessaires.

Classes PoE

À partir du moment où il est décidé d’investir dans un switche PoE, il est nécessaire de vérifier la puissance maximale que le switch devra fournir lorsque tous les périphériques sont connectés. Si le commutateur est sous-alimenté, des problèmes tels que le redémarrage des périphériques / du commutateur peuvent apparaître lorsque la consommation électrique est trop élevée.

Comment calculer la puissance nécessaire ?

Chaque périphérique indique au switch la quantité d’énergie qu’il utilisera (minimum et maximum) en demandant une classe PoE spécifique. Dans le tableau suivant, toutes les classes sont abordées (les périphériques qui ne supportent pas une classe spécifique communiquent avec la classe 0) :

En vérifiant le nombre de périphériques de chaque classe qui seront connectés, et en multipliant par la limite de puissance maximale de la classe, nous pouvons obtenir la puissance maximale supportée par le switch PoE.

Le  «PoE Budget» représente la puissance maximale que le commutateur peut supporter. Lorsque vous sélectionnez un commutateur PoE, la somme calculée ci-dessus doit être inférieure au budget PoE.

Bien entendu, l’utilisation de périphériques PoE consommant moins d’énergie peut contribuer à réduire la consommation électrique globale du système.

L’Ethernet vert

Les normes récentes réduisent encore davantage l’énergie nécessaire, par port, en mettant en œuvre un ensemble d’économies normalisé dans IEEE 802.3az.

Il n’y a pas si longtemps, tous les contrôleurs d’interface réseau aux États-Unis (ordinateurs, commutateurs et routeurs) utilisaient environ 5,3 térawattheures d’électricité. Selon un chercheur du laboratoire Lawrence Berkeley, l’Ethernet économe en énergie doit permettre d’économiser environ 450 millions de dollars par an en coûts d’énergie aux États-Unis, notamment grâce aux économies réalisées dans les habitations (200 millions de dollars) et les bureaux (170 millions de dollars).

La réduction de puissance est réalisée de plusieurs manières. Dans les liaisons de données à vitesse de 100 Mbit / s, 1 gigabit et 10 Gbit / s, l’énergie est utilisée pour maintenir les émetteurs de la couche physique allumés en permanence. S’ils pouvaient être mis en mode « veille » lorsqu’aucune donnée n’est envoyée, cette énergie pourrait être économisée. Lorsque le logiciel de l’appareil décide de ne pas envoyer de données, il peut envoyer une demande d’inactivité réduite (LPI) à la couche physique PHY du contrôleur Ethernet. La PHY enverra ensuite les symboles LPI durant une période définie sur la liaison, puis désactivera son émetteur. Les signaux de rafraîchissement sont envoyés périodiquement pour maintenir l’intégrité de la signalisation de liaison. Lorsqu’il y a des données à transmettre, un signal IDLE normal est envoyé pendant une période de temps prédéterminée. La liaison de données est considérée comme toujours opérationnelle car le circuit de réception reste actif même lorsque le chemin de transmission est en mode veille.

L’Ethernet vert réduit davantage la consommation électrique en désactivant complètement la liaison si le périphérique connecté est éteint. Bien entendu, cette fonctionnalité ne s’applique pas aux appareils téléphoniques, car ils doivent toujours être allumés.

L’autre amélioration introduite par l’Ethernet vert consiste à réduire la puissance de transmission lorsque le câble est plus court. La plupart des appareils étant connectés avec un câble plus court inférieur à 100 mètres.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Social Sharing
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.