Installation & Configuration de SmokePing

Related image

Les problèmes réseaux et de qualités sont souvent difficiles à comprendre et à analyser …encore faut il les trouver. Chercher la source des perturbations chez votre client peut être un longue traversée du désert. 

Smokeping peut vous y aider, cet article vous servira pour savoir comment installer et configurer ce logiciel de supervision.


SmokePing est un logiciel qui vous permet de conserver un historique de la latence de votre réseau.

Il est conçu par Tobi Oetiker, le créateur de MRTG et RRDtool. SmokePing est prévu pour calculer le RTT (Real Trip Time) entre les différents composants de votre réseau et peut le faire aussi bien avec un basique ping ICMP qu’avec des pings plus spécifiquement adaptés aux protocoles HTTP, SMTP, LDAP, DNS…

Attention, son installation doit être mise en place par une personne ayant des bases en Shell.
Pour l’installation, nous avons mis en place ce logiciel sur une Debian 9.6 en Netinstall sur des configuration basiques.

Installation du paquet SmokePing et dépendance via le répertoire Debian officiel :
apt-get install SmokePing

Pour configurer l’application SmokePing, les dossiers sont ici :
/etc/smokeping/config.d/

Il y a un fichier dans ce dossier qui sera la cible des configurations.
Pour le mettre en place pour un de vos PBX (un exemple de nom ici).
L’installe dans Targets : (se mettre en root sur votre machine);
#nano /etc/smokeping/config.d/Targets

Ensuite vous aurez une liste avec l’ordinateur local :
+ Local

menu = Local
title = Local Network

++ LocalMachine

menu = Local Machine
title = This host
host = localhost

Le + défini un onglet;
Le ++ défini un sous-onglet, où vous allez définir chacun de vos PBX :

+ PBX Wildix

Aucune description de photo disponible.

menu = Local
title = Wildix PBX

++ ucfr

menu = Ucfr
title = ucfr.wildixin.com
host = ucfr.wildixin.com

++ PBX_EXEMPLE

menu = PBX_EXEMPLE
title = pbxexemple.wildixin.com
host = pbxexemple.wildixin.com

Enregistrez votre fichier (sur nano : ctrl+X, Y, entré) et vous verrez ensuite les PBX remonter sur l’interface SmokePing.

Exemple: http://<IP>/cgi-bin/smokeping.cgi

Bonne chance dans vos configurations !

Consultez la documentation : https://oss.oetiker.ch/smokeping/doc/index.en.html

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Social Sharing
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *