Qu’est-il arrivé au WebRTC ?

Présenté à une époque comme une technologie qui révolutionnerait les communications et la collaboration, le WebRTC a-t-il réussi sa mission ?

Développé et édité à l’origine par Google en 2011, le WebRTC fournit un ensemble de bibliothèques Javascript qui transforme n’importe quel navigateur Web en un client “rich média” capable de prendre en charge le partage de la voix, de la vidéo et de l’écran. Aujourd’hui, le WebRTC est pris en charge dans pratiquement tous les navigateurs, y compris Apple Safari (version 11), Google Chrome, Firefox, Microsoft Edge et Opera.

Depuis le développement initial, les cas d’utilisation du WebRTC se sont rapidement multipliés. Ce qui était autrefois envisagé comme une technologie permettant simplement de gérer des sessions de communication entre navigateurs est devenu une interface viable pour les applications de Communications Unifiées, y compris la téléphonie, la vidéoconférence, les conférences Web, et plus encore.

En éliminant la contrainte d’un logiciel, le WebRTC est devenu le principal moyen de résoudre un certain nombre de problèmes de communication et de collaboration, notamment :

  • la Maintenance logicielle : Le WebRTC élimine le besoin de distribuer, d’octroyer des licences et de mettre à jour les clients logiciels, ce qui permet aux fournisseurs de plateformes de Communications Unifiées et de services basés sur le Cloud de réduire leurs coûts opérationnels.
  • Simplifier l’expérience de l’utilisateur final : De nombreuses applications de Communications Unifiées et de services de réunion nécessitent encore le téléchargement et l’installation chez les clients, ce qui signifie que les utilisateurs doivent savoir comment installer les logiciels et les mises à jour, et surmonter les conflits potentiels avec les paramètres de sécurité et l’anti-virus, ce qui peut entraîner des problèmes, des appels aux services d’assistance, des coûts de support élevés et une frustration totale.
  • Participation immédiate à la réunion : Le téléchargement du logiciel ou l’installation d’une mise à jour peut retarder le début de la réunion. Trop souvent, au début de la réunion, les personnes reçoivent d’abord ce message tant redouté «Une mise à jour
    est disponible», ce qui signifie qu’elles passeront les premières minutes de l’appel à télécharger et installer un nouveau logiciel, un temps précieux qui devrait être consacré aux sujets abordés au cours de la réunion.

Par conséquent, un certain nombre de fournisseurs de Communications Unifiées ont adopté le WebRTC comme base de leurs expériences client, ce qui permet aux clients de surmonter les défis sus-mentionnés et de se joindre rapidement à une réunion ou de lancer
un appel, en utilisant n’importe quel navigateur compatible avec le WebRTC. La portée des navigateurs compatibles continuant de s’étendre, Apple a récemment ajouté la prise en charge du WebRTC à Safari, tandis que Microsoft le prend en charge dans son navigateur Edge. De nombreux fournisseurs utilisent également la technologie WebRTC dans leurs applications mobiles et de bureau pour accélérer le développement d’applications et assurer une expérience cohérente.

Nemertes s’intéresse également à l’utilisation du WebRTC dans le cadre des efforts de transformation numérique afin d’améliorer les flux de travail internes et l’engagement des clients : 27% des participants d’un récent benchmark de plus de 600 organisations intègrent les communications dans leurs applications métier, tandis que 20% construisent des applications personnalisées. Par exemple, le WebRTC permet d’ajouter des fonctions telles que le «click to call» et le «click to conference» à des applications d’entreprise, des sites Web ou des applications mobiles. Dans ces approches, les développeurs utilisent souvent le WebRTC pour le logiciel principal et utilisent les services compatibles avec le WebRTC pour intégrer les appels dans les plateformes UC. De nombreux fournisseurs de Communications Unifiées offrent déjà les API WebRTC aux clients qui souhaitent créer des intégrations personnalisées.

On dit souvent que le succès d’une technologie se mesure au fait de ne plus se rendre compte qu’on l’utilise. C’est ce que l’on peut dire aujourd’hui du WebRTC, étant donné la fréquence à laquelle cette technologie est utilisée pour passer des appels, participer à des vidéoconférences ou partager du contenu, sans que l’on ne se rende compte que c’est le WebRTC.

Aujourd’hui, le WebRTC s’est imposé comme un pilier qui résout les principaux problèmes de communication, améliore la facilité d’utilisation et offre un avantage concurrentiel à ceux qui l’ont adopté pour leurs services de Communications Unifiées et de Collaboration.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Social Sharing
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *