FXO vs FXS : Différences dans la téléphonie analogiques et la VoIP

FXO vs. FXS: Differences for Telephony Setups

La téléphonie analogique est peut-être en voie de disparition mais cela n’empêche pas de nombreuses organisations de la considérer toujours comme un élément important de leur communication. L’intérêt de ces organisations pour cette technologie est tel qu’elles continuent d’utiliser partiellement des lignes ou des appareils analogiques même lorsqu’elles passent à un réseau VoIP. Dans un tel cas de figure, il est absolument vital de bien connaître les ports FXO et FXS et de savoir faire la distinction entre les deux.

Il est important de savoir distinguer les ports FXO et FXS ne serait-ce que pour pouvoir établir des connexions avec des téléphones analogiques. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de passer à une solution IP, comme la VoIP car ces technologies y jouent un rôle capital. Une bonne maîtrise des différences entre les ports FXO et FXS, permet de passer à une connexion téléphonique par Internet tout en continuant à utiliser des appareils analogiques existants.

Poursuivez la lecture pour connaître précisément ces technologies, savoir comment elles fonctionnent et quels rôles jouent les connexions aux ports FXO ou FXS lors de la mise en œuvre d’une solution VoIP.

FXO vs. FXS : Les principes de base

Bien que les ports FXS et FXO présentent un certain nombre de similarités, leurs différences sont suffisamment importantes pour qu’il soit nécessaire de les décrire avec précision.

Alors, quid de ces deux technologies ?

FXS: Abréviation de “Foreign Exchange Subscriber”, FXS est une technologie qui permet de connecter des appareils téléphoniques analogiques à un réseau téléphonique analogique plus large, qu’on appelle aussi POTS (“Plain Old Telephone System” = bon vieux système téléphonique). L’exemple le plus courant de port FXS, c’est la prise téléphonique murale installée par l’opérateur de téléphonie, mais la technologie FXS concerne aussi les prises téléphoniques d’un PBX sur site. Fonctionnellement, le FXS fournit la tonalité, la tension de la sonnerie et l’alimentation de la batterie qui sont indispensables au fonctionnement des appareils de téléphonie analogique comme les téléphones et les télécopieurs.

FXO: Abréviation de “Foreign Exchange Office”, FXO connecte les appareils de téléphonie analogique au sein d’un réseau local — notamment les téléphones et les télécopieurs qui utilisent un même circuit général. Concrètement, le FXO est la technologie utilisée dans les connecteurs des téléphones et des télécopieurs, et c’est pourquoi on appelle souvent les appareils téléphoniques analogiques “appareils FXO”. En pratique, le FXO reçoit le service téléphonique et effectue une fermeture de boucle afin d’indiquer si l’appareil est raccroché ou décroché.

FXS vs. FXO en VoIP

Les définitions qui précèdent montrent bien que l’expression “FXO vs. FXS” ne traduit pas une opposition mais une complémentarité entre deux éléments d’un même ensemble. Et c’est bien de cela qu’il s’agit : FXO et FXS ne peuvent pas fonctionner l’un sans l’autre : un système téléphonique analogique doit toujours intégrer ces deux éléments pour pouvoir fonctionner. Si l’un des deux fait défaut, le réseau ne peut pas fonctionner.

Il convient toutefois de rappeler que le FXO et le FXS ne concernent que les systèmes analogiques. Les solutions téléphoniques basées sur Internet, comme la VoIP, ne nécessitent aucune de ces deux composantes dont la seule véritable fonction est de connecter des appareils analogiques à des réseaux téléphoniques analogiques. La VoIP, quant à elle, permet de connecter les appareils numériques à Internet, sans avoir à utiliser ces technologies.

Alors, en quoi la question des spécificités des ports FXO vs. FXS est-elle pertinente par rapport à la VoIP ? Pour faire court, cette question est importante si (et seulement si) on souhaite utiliser une configuration VoIP en intégrant des composants analogiques.

C’est pourquoi, si l’on souhaite utiliser un réseau téléphonique traditionnel et/ou des appareils analogiques avec la VoIP, il convient de se pencher un peu plus sur la différence entre FXS et FXO.

FXS vs. FXO pour les ports

Nous avons beaucoup évoqué les avantages de la VoIP dans toute organisation. Cependant, de nombreuses organisations qui souhaiteraient tirer profit de la VoIP hésitent à se lancer du fait des investissements déjà réalisés dans la téléphonie analogique.

Heureusement, une bonne connaissance des différences essentielles entre les technologies FXO et FXS dans l’utilisation des ports permet de surmonter facilement cette difficulté.

De fait, les ports FXO et FXS permettent de connecter un PBX VoIP à une ligne téléphonique et à un réseau analogiques. L’installation n’est d’ailleurs pas particulièrement compliquée — pour que cela fonctionne, il suffit d’ajouter quelques étapes par rapport à une installation uniquement basée sur la VoIP.

Voici comment cela fonctionne :

  1. Votre port FXS — qui sert à vous relier au réseau téléphonique principal — est connecté à une passerelle FXO, qui permet de diriger les canaux téléphoniques sur le réseau de votre immeuble.
  2. La passerelle FXO est connectée à un commutateur, un dispositif qui traduit les signaux numériques et analogiques pour les interpréter.
  3. Le commutateur est connecté à votre PBX VoIP, qui peut être sur site ou dans le Cloud, et il assure les principales fonctions de votre système téléphonique local.
FXO-vs-FXS-Differences-for-Telephony-Setups-3

En effet, pour faire fonctionner la téléphonie IP sur un réseau analogique, il suffit d’une passerelle FXO à connecter sur la prise murale FXS, d’un commutateur et, enfin, du véritable PBX VoIP.

Mais supposons que vous souhaitiez connecter des appareils analogiques à ce réseau en plus (ou à la place) des appareils numériques. Non seulement c’est possible, mais encore cela demande très peu d’efforts supplémentaires par rapport à la configuration précédente.

Pour que cette solution fonctionne, le réseau devra suivre le procédé suivant :

  1. Prise murale FXS
  2. PBX analogique avec interfaces FXO
  3. Passerelle FXO
  4. Interrupteur
  5. VoIP PBX
FXO-vs-FXS-Differences-for-Telephony-Setups-2

Dans cette configuration, il est possible de connecter n’importe quel téléphone, télécopieur ou autre appareil de téléphonie analogiques directement au PBX analogique à l’étape 2 et de les utiliser via votre connexion VoIP.

Bien sûr, cela ne peut fonctionner que si vous disposez toujours d’un PBX analogique. Si c’est le cas, la configuration ci-dessus est un excellent moyen de continuer à l’utiliser.

Vous ne disposez pas de PBX analogique mais vous souhaitez continuer à utiliser des appareils analogiques ? Si c’est le cas, inutile de courir les sites de matériels d’occasion pour en trouver un — vous avez encore la possibilité de connecter ces appareils à votre réseau VoIP avec la configuration suivante :

  1. Dispositif FXO
  2. Passerelle FXS
  3. Interrupteur
  4. PBX
FXO-vs-FXS-Differences-for-Telephony-Setups-1

Tant que vos appareils FXO analogiques sont branchés sur cette passerelle connectée à un commutateur, ils fonctionnent normalement. La différence, c’est qu’ils passent par votre réseau IP plutôt que par une connexion POTS séparée, plus difficile à gérer.

Conclusion

Ceux qui utilisent encore des téléphones, des télécopieurs ou des connexions analogiques, ont tout intérêt à bien comprendre la différence entre les ports FXO et FXS. Une interface FXS — généralement une simple prise murale — connecte une installation téléphonique locale à un réseau téléphonique analogique externe, et fournit à partir de cette connexion la tonalité du réseau et l’alimentation principale des appareils. Les interfaces FXO — les prises sur les téléphones analogiques, les télécopieurs et le matériel connexe — servent à se connecter à un port FXS afin que les appareils concernés puissent atteindre le réseau téléphonique externe.

Cependant, même en tenant compte de ce qui les distingue, les ports FXO et FXS ne servent à rien l’un sans l’autre. Dans toute configuration de téléphonie analogique, les ports FXO et FXS doivent être utilisés en tandem, faute de quoi le réseau est incomplet.

Bien que le FXO et le FXS n’aient pas d’utilité dans les systèmes VoIP purs, on peut toujours les utiliser pour connecter des PBX ou des appareils VoIP à un réseau analogique. De la même manière, ils permettent également de connecter des téléphones et des télécopieurs analogiques à un réseau VoIP au cas où une organisation souhaiterait continuer à utiliser ces appareils via une connexion téléphonique IP.

Une telle installation peut sembler compliquée à première vue. Pourtant elle ne demande que peu de temps et d’efforts si l’on dispose du matériel adapté. Heureusement, Wildix propose précisément la gamme de matériel qui convient, de bout en bout.

Cette gamme comprend une passerelle média FXO et trois modèles de passerelles média FXS, ainsi que des commutateurs comportant jusqu’à 24 ports. Ces produits viennent s’ajouter aux PBX Wildix, disponibles sur site, dans le Cloud ou sous forme hybride.

Aussi longtemps que vous continuerez d’utiliser la téléphonie analogique sous une forme ou sous une autre, les technologies FXO et FXS resteront indispensables. Lorsqu’on a bien compris le fonctionnement de ces technologies, il devient possible de continuer à utiliser des lignes et des appareils téléphoniques analogiques, et même de combiner les investissements déjà réalisés avec les avantages encore plus importants d’une connexion téléphonique VoIP.

Pour obtenir plus de conseils sur la téléphonie et la technologie vocale, abonnez-vous pour recevoir gratuitement notre magazine !

Social Sharing
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.