« Votre entreprise est trop petite pour se mettre au télétravail »? Réfléchissez-y à deux fois !

Oui, la continuité des activités est essentielle pour chaque entreprise

Si le télétravail est désormais connu de tous, pour beaucoup de petites entreprises, cette pratique paraît encore comme une ligne infranchissable.

Bien sûr, les gouvernements, tout comme les citoyens, réclament des quarantaines et une distanciation sociale. Mais cela ne se traduit pas toujours par la décision des acteurs locaux de se mettre au télétravail.

Cela semble être un investissement risqué, d’une part, car le retour sur investissement n’est pas clair. D’autre part, le télétravail a toujours une certaine connotation de vendeur à haut salaire ou d’entreprise installée avec une vue panoramique sur le centre-ville, ce qui donne l’image d’un luxe que les équipes plus modestes ne peuvent pas se permettre.

Cependant, la réalité est que la valeur du télétravail transcende la taille des entreprises. Plus que l’ampleur des opérations, il est temps de prendre en compte la possibilité de la réaliser au-delà de votre site dit “classique” ; si votre organisation a un travail qui peut être réalisé à domicile, l’investissement en vaut la peine. Fin de l’histoire.

La principale raison réside en ce que nous ont douloureusement appris les événements récents : la continuité des activités.

L’auto-quarantaine étant désormais la norme, l’idée que le travail puisse se poursuivre en dehors du bureau est passée d’un idéal lointain à une nécessité immédiate. Aujourd’hui, le lieu de travail traditionnel n’est plus une option pour maintenir la productivité ; cela signifie soit travailler à domicile, soit fermer complètement. Dire que c’est une option que seuls les grands acteurs peuvent avoir, c’est limiter inutilement les vastes possibilités du télétravail.

En fait, il est tout aussi réducteur de limiter l’utilité du télétravail à la seule pandémie actuelle. Après tout, un lieu de travail traditionnel peut être fermé pour toute une série d’autres raisons moins drastiques : inondations, coupures de courant, problèmes de construction et mécaniques ; cela provoque également le blocage de l’accès à un bureau, après tout.

Sauf qu’avec le télétravail, qui se soucie de savoir si votre bureau est inutilisable ? Avec le travail à distance, aucun de ces désastres n’entraînera la fermeture d’une entreprise. Au contraire, ils ont comme conséquence de créer de nouvelles voies à suivre pour votre entreprise.

Cependant, le télétravail ne fonctionne pas seulement comme une sorte de police d’assurance. Il ne faut pas non plus négliger les avantages que le télétravail présente en dehors des scénarios de catastrophe : pour n’en citer que quelques-uns, il permet de mieux retenir les employés, d’améliorer le moral au sein de l’entreprise, d’accroître la productivité et de réduire les absences des employés pour cause de maladie.

Tous ces avantages ont une valeur réelle, car, à eux seuls, ils peuvent facilement conduire à une augmentation des profits pour une organisation de toute taille. Pourtant, ce qui fait réellement passer le modèle du « bénéfice » à la « nécessité », c’est ce point sur la continuité des activités, la fiabilité du travail en cours. C’est une chose de passer d’une bonne productivité un mois à une grande productivité le mois suivant – mais passer d’une productivité nulle à des niveaux de travail réguliers ? C’est une marge de profit qu’aucun chef d’entreprise ne devrait avoir la possibilité de refuser.

Compte tenu de cette compréhension, la question n’est pas vraiment de savoir quelle est la taille de votre entreprise, mais plutôt si vous voulez la maintenir en activité quelles qu’en soient les circonstances. Qu’une entreprise soit petite ou grande, composée d’une équipe de 500 collaborateurs ou de 5, ce degré de stabilité vaut la peine d’être investi.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Social Sharing
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •