Six bonnes résolutions de début d’année à prendre par nos partenaires

Six New Year’s Resolutions for Partners

Bonne année !

Finis les serpentins du réveillon, les feux d’artifice après le compte à rebours de fin d’année, il est temps maintenant de nous engager dans 2023 du bon pied. C’est le moment de prendre des résolutions de début d’année pour soi-même mais aussi pour son entreprise : des résolutions claires, fortes – et surtout tenables.

Indépendamment de l’état d’avancement de votre planification stratégique annuelle, une bonne résolution serait de se donner un objectif clair, plus mobilisateur pour votre équipe les traditionnels objectifs et indicateurs clés de performance. Une bonne résolution est une forme d’engagement : elle est le fruit d’un désir profond de changement et d’amélioration, elle a donc plus de chances de trouver un écho auprès de votre personnel.

Si, jusqu’ici, l’idée de prendre une bonne résolution pour votre entreprise vous a laissé indifférent, voici quelques suggestions qui pourraient bien vous permettre d’attirer plus de clients et d’augmenter vos revenus.

1. Renforcez votre image de marque

Quelle image souhaitez-vous que les gens aient en tête lorsqu’ils pensent à votre entreprise ? Que c’est une entreprise experte dans votre domaine ? Qu’elle est sympathique et accessible ?

L’image de marque va au-delà du logo et des couleurs de l’entreprise. L’image que les clients ont de votre marque se construit au fil des interactions qu’ils ont avec vous. Cela passe par la tonalité de vos e-mails de présentation, de l’aspect et de la convivialité de votre site web et même de votre façon de traiter les plaintes des clients.

Pour avoir les meilleures chances de transmettre à vos clients actuels et potentiels l’image de marque que vous souhaitez, il vous faut raconter une histoire cohérente. Il faut savoir se battre clairement et avec détermination en faveur de votre produit et de vos services et s’assurer qu’il existe une forte cohérence entre tout ce que vous écrivez, tout ce que disent vos employés et ce positionnement. Ensuite, vous devez vous assurer que votre manière globale de fonctionner est réglé sur les lignes directrices de cette image de marque, de manière à ce que l’histoire que vous racontez garde sa cohérence et son pouvoir de conviction.

Les gens savent flairer le mensonge et ils ont horreur d’être trompés. C’est comme si on mangeait de l’agneau de pré salé dans un restaurant gastronomique parisien et qu’on s’apercevait que la viande vient en fait de Nouvelle-Zélande. On aurait le sentiment que le restaurant nous arnaque, non ?

Toutes les décisions que vous prenez doivent contribuer à positionner correctement votre entreprise pour la rendre plus forte. Si vous êtes perçu(e) comme authentiquement porteur des valeurs que vous défendez, les clients que vous ciblez seront plus enclins à vous faire confiance et à vous croire capable de les aider à régler leurs problèmes, et ils vous choisiront, de préférence à vos concurrents.

2. Passez à un modèle OpEx

Pour un MSP (Fournisseur de services intégrés), ce point est crucial. L’époque où l’on vendait des PBX (centraux téléphoniques privés) physiques est révolue, tout comme les paiements en une fois de sommes importantes. Pour aller de l’avant, il faut passer au Cloud et aux paiements par abonnement. Cependant, vous-même comme vos clients avez des réticences à passer du modèle CapEx (Coûts d’investissement) que vous connaissez bien à un modèle qui peut vous donner l’impression de faire un saut dans l’inconnu.

En fait, on doit aborder les choses autrement : pourquoi continuer à vendre un produit qui sera rapidement obsolète ? Certes, certaines entreprises préfèrent encore être propriétaires de leur matériel, mais à quoi cela pourra-t-il bien leur servir lorsque le système téléphonique traditionnel, à base de câbles en cuivre, sera supprimé ? En gardant à l’esprit l’expérience client, c’est le bon moment d’expliquer aux clients les avantages d’une migration vers un PBX dans le Cloud pour les aider à préparer l’avenir de leur entreprise.

Le passage aux paiements mensuels est une solution gagnante pour vous comme pour votre client, même si, au début, cela ne paraît pas toujours évident. Quand on a l’habitude d’être payé en une seule fois pour une prestation donnée, le premier paiement mensuel pourra sembler bien maigre par comparaison. Mais n’oubliez pas que la valeur réelle d’un client ne se résume pas à une seule vente – c’est, en fait, la somme de toutes les ventes que vous espérez réaliser avec lui aujourd’hui et demain (valeur du client sur la durée). La fidélisation des clients et l’établissement d’une relation à long terme avec eux ne peuvent qu’être source de profit pour votre entreprise.

En outre, les clients qui vous ont déjà passé des commandes, pour peu que vous ayez établi une relation de confiance avec eux, se montrent beaucoup plus ouverts à l’achat de fonctionnalités nouvelles par la suite. Une fois ces clients fidélisés, votre entreprise sera à même de prospérer et de se développer sans dépendre uniquement du démarchage de nouveaux clients pour réaliser la moindre vente supplémentaire.

3. Concentrez-vous sur l’expérience client

Ce n’est pas parce que des clients ont un échéancier de paiement mensuel chez vous que vous avez la garantie de les conserver. Si vous êtes difficile à joindre, si votre service ou votre produit est de moindre qualité ou si vous ne les traitez pas avec des égards et respect, vos clients partiront ailleurs.

N’oubliez pas qu’il faut du temps et de l’argent pour gagner un client ; or, si vos pratiques commerciales ne répondent pas à ses attentes, il faudra repartir de zéro, à chaque fois. Et comme nous l’avons évoqué précédemment, il sera de plus en plus difficile de gagner de nouveaux clients à mesure que le nombre d’entreprises qui migrent vers le Cloud ne cesse de grandir.

Néanmoins, l’expérience client ne se limite pas au service qui est fourni au client : elle englobe l’intégralité de ce qui constitue le parcours client. Il est impératif de s’assurer que chaque interaction ait une dimension conviviale. Commencez par votre site web : est-il facile à utiliser ? Est-il utilisable avec un téléphone portable ? Les clients potentiels et actuels sont-ils en mesure de vous joindre rapidement ? Ont-ils les moyens de trouver les informations qui les aident à prendre les bonnes décisions ? Comme les clients B2B sont toujours plus nombreux à entamer leur cycle d’achat en ligne, mettez toutes les chances de votre côté en ayant un site Web réactif doté des fonctions d’appel direct et de chat, toutes deux disponibles via WebRTC Kite.

Ensuite, regardez ce qui se passe jusqu’au bout du processus d’achat et l’état de votre système de réclamations. Si vous n’êtes pas certain de savoir s’il comporte des points faibles, interrogez vos clients et vous obtiendrez un avis objectif. Les enquêtes de satisfaction et les évaluations ont ici toute leur utilité, car les gens sont plutôt plus francs lorsqu’ils donnent leur avis de manière anonyme. Une fois les commentaires reçus, prenez le temps de les examiner pour repérer les marges d’amélioration dans les services rendus les processus que vous mettez en œuvre afin de mieux satisfaire vos clients. N’oubliez pas que les clients satisfaits sont les seuls qui vous recommanderont, et qu’il n’existe rien de mieux que le bouche à oreille dans le marketing.

4. Créez un blog

Comme nous l’avons évoqué précédemment, tout ce que vous présentez à vos clients doit raconter la même histoire. Les articles de blog, vous fournissent l’occasion unique de raconter une histoire plus détaillée encore que dans votre site Web, vos e-mails, vos lettres, vos brochures et vos publicités. Mais la rédaction doit s’effectuer avec une intentionnalité différente.

Quel article liriez-vous de préférence : un article portant directement sur une entreprise ou un article dont le contenu peut vous aider à améliorer votre vie ou votre activité ? Le second, bien sûr. La plupart des gens n’aiment pas lire les supports promotionnels ou les publicités. Ils préfèrent lire un support qui leur apporte quelque chose ou qui les divertit. Par conséquent, si vous voulez que des clients potentiels se fassent une idée de votre entreprise et entrent en interaction avec elle, assurez-vous que le contenu que vous produisez donne envie d’être lu.

C’est là que les blogs font vraiment la différence. Un blog vous permet de répondre aux questions et aux sujets que vos clients se posent, de leur faire passer des informations qu’ils vont retenir, tout en donnant votre point de vue sur un sujet donné. C’est un excellent moyen de proposer des expériences positives aux consommateurs et de vous positionner comme influenceur dans votre domaine.

Pour lancer un blog, l’astuce consiste à prévoir un calendrier de contenus, à décider de la fréquence de vos publications et à respecter ce calendrier. La constance est essentielle pour constituer un public et gagner en visibilité. Si vous ne savez pas par où commencer pour créer du contenu, discutez-en avec votre équipe commerciale pour connaître les questions auxquelles les clients sont sensibles et les questions les plus fréquentes. Gardez également un œil sur les actualités du secteur et sur les concurrents afin de rester à la pointe des tendances. Ne perdez jamais de vue que vous devez vous concentrer sur votre public cible. Si vous repérez des écarts entre les centres d’intérêt de ce public et votre programme, n’hésitez pas à l’adapter ou à le modifier. Sans être gravés dans le marbre, les calendriers de contenu constituent un cadre idéal pour structurer et planifier votre blog.

5. Améliorez votre présence sur les réseaux sociaux

Qu’on les aime ou qu’on les déteste, les réseaux sociaux sont un excellent moyen pour les gens d’interagir directement avec votre entreprise. De nombreux éléments sont à prendre en compte dans l’élaboration d’une stratégie de réseaux sociaux solide, mais comme pour un blog, il faut commencer par adopter le point de vue des clients : que recherchent-ils sur les médias sociaux vous concernant ?

Oui, beaucoup de gens suivent les pages des marques pour s’informer sur les nouveaux produits et les nouvelles versions, mais ces personnes souhaitent aussi avoir des échanges avec vous et participer à des conversations. N’oubliez pas que la principale différence entre les réseaux sociaux et vos canaux publicitaires habituels réside dans le fait, précisément, qu’ils sont sociaux. Vous êtes là pour ajouter votre voix à de multiples autres voix, sans maîtriser totalement la conversation. Si vous utilisez vos pages de réseaux sociaux dans le seul but de faire la promotion de vos produits, de vos actualités et de vos événements, vous n’aurez que peu de chances d’être suivi(e).

Un autre secret des réseaux sociaux consiste à créer un contenu spécifique adapté à chaque plateforme. Pensez-vous que LinkedIn souhaite vous rediriger vers un site extérieur ? Non ! Il ne sert donc à rien d’y mettre en avant un lien vers une vidéo YouTube ; en revanche, c’est là qu’il faut placer une vidéo téléchargée et intégrée à cette plateforme. Renseignez-vous également sur les contenus dont votre public cible est friand sur chaque plateforme. Les gens choisissent de se connecter à Facebook, Instagram, LinkedIn et TikTok pour des raisons différentes, alors adaptez votre contenu à chaque site pour en tenir compte.
Après avoir réfléchi au type de contenu que vous voulez produire et à la fréquence de production, tout comme pour un blog, créez un calendrier de contenu afin de créer une dynamique et de maintenir des profils actifs et attrayants.

6. Créez une ressource d’apprentissage en ligne

Aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de vendre un produit ou une solution ponctuelle une fois pour toutes, mais d’investir dans des relations clients à long terme. Pour conserver un flux de revenus récurrents, vous devez vous assurer de conserver vos clients sur le long terme, et une bonne façon d’y parvenir est de vous assurer qu’ils aient bien compris les avantages que leur procure l’utilisation de vos produits et services.

Inutile de vous lancer dans la création de cours en ligne avec des programmes détaillés. Une première étape excellente consiste à permettre aux clients d’accéder à des manuels ou à des présentations (avec des captures d’écran). Si vous avez des vidéos pratiques, il est également très utile de leur en donner aussi l’accès.

Les ressources et les politiques propres à votre entreprise détermineront les décisions que vous prendrez en matière de partage de ces informations, que ce soit sur un site public, tel que YouTube, ou sur une page à accès restreint pour renforcer un sentiment d’exclusivité. Encore une fois, prenez en compte la façon dont vous souhaitez que votre marque soit perçue et choisissez l’option qui correspond le mieux à votre histoire d’entreprise.

Wildix : Vous aider à démarrer 2023 en fanfare

Nous espérons que les idées exposées ci-dessus vous donneront envie de prendre du recul pour examiner votre entreprise et lui donner de l’élan vers 2023. Gardez à l’esprit, quelle que soit votre résolution, que Wildix possède des ressources pour vous soutenir. N’oubliez pas de profiter de nos cours d’apprentissage en ligne, de nos articles de blog, de nos webinaires, de nos livres blancs, de notre kit marketing et de notre prochain sommet UC&C le 17 janvier. Si vous avez besoin d’aide ou de conseils pour atteindre vos objectifs de vente pour cette année, contactez-nous chez Wildix, le seul fournisseur qui vous soutient tout au long de votre croissance.

Pour obtenir encore plus de conseils en matière de marketing et d’affaires afin d’améliorer votre activité, abonnez-vous pour recevoir gratuitement notre magazine !

Social Sharing

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *